Les Menhirs


Le menhir, condensé des mots bretons "men" (pierre) et "hir" (long), est dressé par l'homme à l'époque néolithique. Il est fiché dans une fosse et y est maintenu par des pierres de calage. De formes, de tailles et de matières variées, ces pierres dressées sont retrouvées soit isolées, soit associées à des sépultures mégalithiques ou encore reliées à d'autres menhirs constituant alors des alignements ou des cromlechs.

Ces blocs sont acheminés à l'endroit de leur élévation sur des rondins de bois placés sous la pierre au fur et à mesure de sa progression. Certains sont sculptés en ronde-bosse ou en bas-relief complétés parfois par la gravure. Ce sont les statues-menhirs. Apparues au 3ème millénaire, elles sont à l'origine de la statuaire.

Les alignements sont constitués de plusieurs menhirs disposés selon une géométrie bien particulière. Il est malaisé de définir leur fonction. Les cromlechs ou "courbe de pierre" sont des menhirs disposés en cercle ou en carré. Ils constituent les points de départ et d'arrivée de certains alignements.

On s'est interrogé sur la signification des menhirs. Edifices cultuels ou funéraires ? Stèles commémoratives ou monuments indicateurs ? La question n'est pas tranchée et les hypothèses sont nombreuses.

Le champ mégalithique de Wéris comprend dans l'état actuel des recherches 27 menhirs avérés (y compris les menhirs associés aux allées couvertes). 

Les principaux sites sont les suivants:

Oppagne
Wéris II
La Longue Pierre
Wéris I
Morville
Ozo
Heyd